image de fond
Deuxième logo de TolMUN

Nos activités

Les projets éducatifs internationaux pouvant être très nombreux et variés, l’association ne se limite par principe à aucun.
Elle a néanmoins choisi de centrer les siens sur une activité phare : les débats structurés simulant ceux d’institutions internationales emblématiques telles que l’ONU, ou encore, à un niveau régional, celles de l’Union Europérenne.



Pourquoi l’activité-débat et l’ONU ?


Ce choix correspond à la volonté de l’association de mieux délimiter son objet pour être plus lisible ; celui des débats structurés mise sur une activité à la fois ludique et formatrice, appréciée des jeunes, qui permet, par le biais de l’organisation de conférences, de multiples ouvertures vers d’autres activités ; enfin, celui, prioritairement, de l’ONU, s’explique, au-delà de l’exemplarité de cette institution, par les nombreuses opportunités offertes par le programme international bien établi des Modèles des Nations Unies (MNU).


En savoir plus

La plupart des projets pédagogiques internationaux évoluent, à quelques variantes près, autour du concept du voyage-découverte, des échanges et rencontres de jeunesse – qui dans un cadre scolaire, visant prioritairement l’apprentissage des langues, qui dans un cadre associatif, proposant des activités beaucoup plus ludiques (musicales, artistiques, citoyennes…), centrées sur la connaissance des cultures du monde.
Sans écarter toute la richesse que peuvent apporter de tels projets, dont nous reprenons certains éléments dans les nôtres, l’association souhaitait apporter quelque chose de neuf, tout en ciblant davantage son activité pour être plus lisible.


L’activité-débat est-elle pour autant une nouveauté ? De fait, parce qu’il est à la fois ludique et formateur, donc populaire auprès des jeunes, le débat est un exercice pédagogique très répandu, intégré aux enseignements scolaires, pratiqué en club, ou proposé lors de journées citoyennes dans les établissements par des associations invitées. L’expérience montre toutefois que les jeunes restent souvent quelque peu sur leur faim, questionnant l’utilité et l’intérêt de leurs échanges réalisés dans des contextes généralement trop étroits et abstraits.


Il fallait donc sortir le débat du cadre trop scolaire, lui donner une dimension plus large et l’ancrer dans le réel, pour lui donner davantage de sens.


Les options ne manquent pas dans nos sociétés démocratiques, où le débat fonde toutes nos conception des rapports humains, en commençant par nos institutions ! Proposer d’intégrer les jeunes dans cette réalité s’imposait donc comme une évidence.


À l’échelon local, les Conseils municipaux des jeunes mis en place par les communes en sont un exemple probant ! À l’échelle internationale, les modèles sont nombreux…


Le choix de l’Organisation des Nations Unies (ONU) par l’association s’explique aisément :
- c’est l’institution internationale par excellence, la plus connue des jeunes ;
- elle est reconnue et respectée à l’échelle globale – le parangon de la démocracie mondiale ;
- pourtant, elle est souvent décriée pour son manque d’efficacité, voire son inéquité !
- ses rouages, ses avantages et ses avancées sont finalement assez mal connus, et méritent sans doute de l’être mieux ;
- enfin, concrètement, elle bénéficie d’un programme à l’intention de la jeunesse déjà rôdé, fournissant à la fois un cadre bien structuré à des simulation de ses débats et un réseau de contacts et d’échanges planétaires grâce aux conférences Modèle des Nations Unies (MNU);
- or ce programme, très développé dans le monde anglo-saxon et de plus en plus partout dans le monde, reste trop peu connu en France au niveau scolaire. Diffuser et populariser les MNU dans la région toulousaine en en Occitanie, voilà la nouveauté !


Quant aux simulations d’institutions de l’Union Européenne, il existe déjà le cadre bien développé des Parlements européens des jeunes et les projets d’échanges ou de journées européennes ne manquent pas.
Pour pouvoir apporter du neuf, en se fondant sur l’expérience acquise grâce aux MNU, l’association travaille actuellement à un concept quelque peu différent : la mise en place de simulations qui impliqueront, non pas une, mais plusieurs institutions européennes clefs (notamment les quatre piliers que sont le Conseil européen, la Commission, le Conseil de l’Union européenne, et le Parlement donc), afin de mettre en relief le jeu très complexe de leurs rapports, mal connu et pourtant fondamental, car il régit le fonctionnement de toute l’organisation, le rend opaque et le ralentit souvent, quand il ne bloque pas carrément les avancées européennes, ce qui contribue sans doute à l’incompréhension – voire au rejet – auquel l’Union se voit confrontée dans une partie non-négligeable de l’opinion.


Enfin, les conférences-débats sont l’élément qui permet le mieux le développement d’autres projets internationaux et la réalisation d’objectifs connexes qui sont au cœur de la philosophie de l’association :
- les rencontres culturelles et citoyennes entre jeunes du monde entier, grâce à leur accueil à la simulation toulousaine TolMUN d’une part, aux voyages, séjours (souvent en familles d’accueil) et visites à l’étranger à l’occasion des conférences extérieures auxquelles l’association participe.
- les rencontres tout aussi enrichissantes et l’inclusion que permet le travail en synergie effectué entre jeunes de la région, d’âges, d’horizons éducatifs et de milieux sociaux différents, pour pouvoir monter une conférence complète comme TolMUN : étudiants, lycéens, collégiens, élèves d’enseignement général et de filières professionnelles, etc.
- l’inclusion encore, le contexte plus ludique des débats de jeunes entre eux, hors du cadre scolaire, offrant à des élèves en difficulté une opportunité de s’épanouir et à des jeunes handicapés d’être intégrés plus aisément.


Pour plus de détails sur ces aspects, consulter les pages Notre association.



Le cœur : les simulations de débats


La participation à des débats, principalement de type MNU pour l’instant, et/ou leur organisation sont les deux principales activités de l’association ; elles se déclinent de plusieurs manières :


LES ATELIERS-DÉBATS


Les ateliers réunissent un nombre relativement limité de jeunes (entre 15 et 30 environ) : groupe-classe scolaire ou groupe de volontaires – il s’agit alors typiquement d’une activité de « club ».
Les débats sont organisés sous la forme d’un jeu de rôles : les participants incarnent un pays ou une institution pour défendre ses intérêts ; ils s’expriment tour à tour sur une problématique donnée, sous la présidence de certains de leurs pairs en suivant un protocole précis.
Pour pouvoir débattre efficacement, les jeunes se rendent assez vite compte qu’il convient de s’y préparer : certains ateliers, supervisés par des enseignants-experts, sont donc consacrés à des recherches préliminaires et des entraînements.
Réclamant un minimum de matériel, ces ateliers sont mobiles, et peuvent être organisés très librement, en de multiples endroits.


En savoir plus

Les objectifs de ces ateliers sont d’améliorer les compétences des jeunes en matière de débat et de les familiariser avec les MNU, d’engager des discussions sur des questions globales en jouant le rôle d’un diplomate, enfin de s’amuser.
Inspirés des « clubs de débats » typiquement anglo-saxon où les élèves débattent entre eux en autonomie, et maintenant assez répandus dans les établissements scolaires, les ateliers de de l’association se démarquent néanmoins par le fait que, n’étant liés à aucune autre institution qu’elle-même, ils sont libres et ouverts à tous, pour permettre davantage de rencontres, et structurés selon les procédures françaises et internationales (THIMUN) des MNU.


Ces ateliers sont proposés dans plusieurs cadres :


- des établissements scolaires : par conventionnement, sous la responsabilité d’un ou de plusieurs enseignant(s) porteur(s) de projet, l’association peut intervenir dans des universités, des écoles supérieures, des lycées, des collèges ou des écoles primaires.
En classe entière ou en groupe de volontaires hors temps scolaire, les ateliers de PRÉDI-EURONU sont mis en place en général à la demande des enseignants, de manière très souple, suivant un planning et une fréquence variables, convenus à l’avance.
En 2017, des ateliers se sont ainsi tenus dans plusieurs lycées de la région toulousaine et au-delà : Pierre d’Aragon à Muret, Clémence Royer à Fonsorbes, Jules Michelet à Montauban. De telles expériences seront poursuivies en 2018 et 2019.


- d’autres établissements tiers : fidèle à sa philosophie, l’association souhaite s’ouvrir davantage à partir de cette année, en proposant ses ateliers-débats à d’autres organismes s’occupant de la jeunesse, associatifs et autres, selon les mêmes principes.
Parmi les partenaires envisagés en 2018-2019 : les Maisons de la Jeunesse et de la Culture (MJC), présentes dans presque toutes les communes, le Centre spécialisé d’enseignement secondaire (CSES) A.S.E.I. Jean Lagarde de Ramonville, les Ateliers ludosophiques de Montpellier…


- dans le cadre de l’association elle-même ou chez des partenaires : cette année encore, l’association compte lancer, une fois par mois au moins, un atelier régulier propre à Tournefeuille, un autre potentiellement à Léguevin, au Café des Livres ; ouverts à tous, y seront organisés des débats, mais aussi des exposés préparés par des jeunes formés aux MNU (voire quelques conférences d’experts adultes invités) sur des grandes thématiques mondiales actuelles, politiques, économiques, sociales, humanitaires, éthiques et citoyennes, etc.



LES CONFÉRENCES-DÉBATS


En participant aux ateliers, les jeunes ont en outre en plus la possibilité de s’inscrire à des conférences MNU en tant que représentants de l’association. C’est le niveau au-dessus : il s’agit de rassemblements importants de plusieurs centaines de jeunes, en France ou à l’étranger, tous réunis pour des débats MNU à grande échelle sur plusieurs jours (3 en général).
L’association propose de participer en cours d’année à des conférences de longueur et de niveau d’expérience différents, ce qui permet à chacun de trouver son compte, les délégués novices comme les chevronnés.


En savoir plus

Ces grands événements MUN que sont les conférences-débats se tiennent généralement dans un cadre à part, souvent prestigieux, parfois exceptionnel (par ex. la conférence appelée FerMUN se tient dans les locaux mêmes des Nations Unies à Genève). Un certain standing y est donc attaché, dans la tenue et le comportement.
L’organisation de ces conférences est plus développée et complexe, associant des débats en assemblées plénières, d’autres en comités thématiques restreints (où l’on retrouve un environnement plus proche de celui de nos ateliers), et toute une logistique autour pour gérer l’événement, ce qui en fait des simulations à part entière de véritables sessions de l’ONU.
Le principal rôle que nos jeunes pourront y jouer est celui de délégué prenant part aux débats, ou de président de comité pour les plus expérimentés, mais certaines conférences proposent aussi des postes de journalistes, traducteurs, etc.
Il faut une certaine expérience des MNU et une réelle motivation pour participer à ces conférences, car elles exigent un important travail de recherches et de préparation. Mais la récompense est au rendez-vous : une expérience unique combinant formation, rencontres et détente !
Le nombre de places à ces conférences étant généralement limité, les candidats sont choisis par le Bureau de l’association en fonction de leur motivation, mais aussi de leur savoir-être.
L’association propose la participation et le voyage – le cas échéant – à plusieurs de ces conférences : à Genève en Suisse (FerMUN) et à Budapest en Hongrie (BIMUN) notamment, ainsi qu’à la sienne propre à Toulouse (TolMUN). Le programme de nos conférences-débats est appelé à se développer.


TolMUN


Toulouse, France (périodique, en mars)
Plus

La première conférence est celle organisée par l’association elle-même – projet local ambitieux, qui inscrit les débats proprement dits dans le contexte plus large d’une simulation d’un événement complet : un de ces grands forum de discussion internationaux.
La particularité et l’intérêt supplémentaire par rapport aux ateliers est qu’ils y rencontreront, en tant que délégués, d’autres jeunes :
- des jeunes de milieux différents, affectés à d’autres postes et d’autres tâches indispensables au bon fonctionnement de l’ensemble, incluant leurs propres débats – un sentiment de solidarité et de cohésion s’instaure alors généralement entre eux ;
- des jeunes de pays étrangers, invités à la conférence, ce qui offre l’occasion de multiples découvertes, de langues, de cultures et de personnalités parfois très différentes – une formidable ouverture sur le monde !


Une première édition de cette conférence, TolMUN 1, s’est tenue en mars 2017 au lycée Pierre d’Aragon de Muret ; purement locale, elle a permis à nombre de nos jeunes de la région toulousaine de découvrir les MNU et de tester, de manière concluante et satisfaisante pour eux, leur aptitude à aller plus loin – c’est toute l’ambition de TolMUN 2, prévue en mars 2019.


Voici notre vidéo sur TolMUN 1 réalisée par des jeunes de section cinéma.
Pour plus de renseignements, consultez la page suivante.


FerMUN


Genève, Suisse (annuelle, en janvier)
Plus

C’est l’une des plus prestigieuses conférences MNU d’Europe et du monde : trilingue, de très haut niveau, elle reçoit chaque année depuis 2012, en janvier, des jeunes de tous les continents grâce à son programme de solidarité qui lui permet d’aider des délégations de pays comme le Burkina Faso ou le Costa Rica à financer leur voyage ; unique, elle est hébergée dans des locaux d’organismes de l’ONU à Genève, comme l’OMPI (Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle) dernièrement, et sa cérémonie d’ouverture a lieu dans les Palais des Nations lui-même.


Des délégations de PRÉDI-EURONU d’une quinzaine de jeunes ont eu l’honneur d’y être accueillies régulièrement depuis les débuts de l’association. Avec les visites organisées par l’association du Musée de la Société des Nations et de l’ONU, et du très émouvant Musée de la Croix-Rouge, en marge de la conférence, le voyage à FerMUN et à Genève représente pour nos jeunes une expérience inoubliable !


Il n’est pas surprenant qu’à TolMUN, nous nous en inspirions beaucoup.


Voici la vidéo sur FerMUN réalisée par nos jeunes en 2017 ;
Voici la vidéo officielle réalisée par les équipes de FerMUN sur leur dernière conférence en 2018.

Pour plus de renseignements, consultez leur site : http://fermun.org


BIMUN


Budapest, Hongrie (annuelle, en avril)
Plus

Pour la première fois, en avril 2018, l’association a eu la chance d’être reçue à une des conférences phare d’Europe centrale, une région de notre continent assez mal connue de nos jeunes. PRÉDI-EURONU a même eu l’honneur d’être la première délégation française invitée à cette simulation anglophone, BIMUN, organisée par le Lycée Eötvös Jószef de Budapest, en Hongrie.


Grâce à leur programme complet d’accueil et de visites de la capitale hongroise, supervisé par de jeunes lycéens hongrois dévoués, le séjour de notre délégation fut à la fois très riche et distrayant – de chaleureux souvenirs pour nos jeunes !


Voici la vidéo officielle réalisée par les équipes de BIMUN 2018.



Pour plus de renseignements sur toutes nos activités, contactez-nous !


Témoignages


L’objectif des délégués MUN est de réfléchir à ce qui, à leur avis, pourrait être une bonne solution pour changer et améliorer la vie de millions d’êtres humains de par le monde. MUN, c’est donc bien plus qu’un jeu de rôles, c’est une merveilleuse expérience qui leur permet d’apprendre beaucoup sur la situation des pays qu’ils représentent et, plus encore, de leur faire prendre vraiment conscience des grands problèmes actuels auxquels la communauté internationale doit faire face.
Louise B. – 1ère.S – Déléguée à FerMUN 2017, Secrétaire Générale de TolMUN 2017


L’expérience MUN a été un bon moment, mais a aussi été très formatrice. J'ai appris à avoir un regard plus critique, une argumentation plus logique, être capable de voir plus loin que mon confort. MUN, c'est une prise de conscience, c'est des rencontres avec des jeunes des quatre coins de la planète, c'est travailler pour pouvoir présenter des solutions susceptibles d’impacter positivement le monde, c'est du sérieux mêlé aux éclats de rire, c'est l'apprentissage, c'est le respect, c'est la tolérance… MUN, c'est tout ça à la fois.
Emma S. – Term.L – Déléguée à FerMUN 2017, Présidente de comité à TolMUN 2017


Plus de témoignages

Nous avons débattu en espagnol sur un sujet d’actualité, une thématique très importante à laquelle nous serons désormais plus sensibles. Au-delà du débat, MUN nous a également permis d’enrichir nos connaissances sur la situation de nombreux pays. Le tout dans une atmosphère très conviviale facilitant rencontres et échanges avec de nouvelles personnes.
Emeline E. et Nina N. – 2nde – Déléguées à TolMUN 2017 et FerMUN 2018


J’ai trouvé le débat très intéressant. Avoir la possibilité de faire de véritables textes officiels [discours de position nationale et résolution, NLDR] a été très gratifiant. De plus, le thème était très actuel, ce qui a renforcé la crédibilité de notre travail.
Romaric L. – 2nde – Délégué à TolMUN 2017 et traducteur à FerMUN 2018


En tant que délégué, j’ai présenté mon discours de position nationale ; je n’avais jamais parlé devant plus de 100 personnes et c’était la première fois que je le faisais en anglais, je suis fier de moi! De plus, j’étais ravi quand, dans mon comité, j’ai fait une proposition en faveur de l’éducation des enfants et que, avec le soutien d’autres pays, notre résolution a été adoptée.
Kassy V.-R. – 2nde – Délégué à TolMUN 2017


En tant qu’admins ou huissiers à une conférence MUN, il s’agit de transmettre des messages entre les délégués des pays. Nous avons trouvé très intéressant de communiquer les informations, sachant qu’elles pouvaient être décisives pour la prise de décision des commissions. Nous avons aussi été très étonnés par la rapidité et la discrétion dont nous avons dû faire preuve. Nous avons adoré cette expérience car notre rôle nous demandait d’être invisibles, et pourtant indispensables au bon déroulement de la journée!
Tom P., Léa R., Leila H. et Yasmine M.-T. – 3e – Huissiers à TolMUN 2017


A TolMUN, je faisais partie de l’équipe radio de mon collège, missionnée pour couvrir l’évènement. J’ai beaucoup aimé car l'émission était intéressante, en plus ça m’a super bien appris à faire des interviews.
Mélia S. – 6e – Membre de l’équipe radio à TolMUN 2017


Tout au long du projet TolMUN 2017, mon rôle consistait à gérer tout ce qui touchait à l'informatique, essentiellement en amont et en aval de la conférence elle-même. Avec mon équipe, nous avions pour défi de créer un site web et un blog : ce dernier serait destiné à la communication interne aux différents acteurs du projet, et le site web ferait office de vitrine pour les intéressés de l’extérieur. Nous avons toutes les raisons d’être fiers de ce que nous avons accompli, d’autant plus que ce que nous avons initié cet année continuera de servir les prochaines fois.
Armand R. – 2nde – Régisseur informatique à TolMUN 2017, délégué à FerMUN 2018



Par Admin le 28/09/2018.